Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 19:45
Canonisation  de Mère Teresa de Calcutta

“Mère Teresa a été une généreuse dispensatrice de la miséricorde divine” certifie le pape François pour la canonisation de Mère Teresa

Canonisation  de Mère Teresa de Calcutta

MESSE DE CANONISATION DE LA BIENHEUREUSE MÈRE TERESA DE CALCUTTA

JUBILÉ DES OPÉRATEURS ET DES VOLONTAIRES DE LA MISÉRICORDE

HOMÉLIE DU SAINT-PÈRE

Place Saint-Pierre Dimanche, 4 septembre 2016

[Multimédia]

« Qui peut comprendre les volontés du Seigneur ? » (Sg 9, 13).

Cette interrogation du livre de la Sagesse, que nous avons écoutée dans la première lecture, nous présente notre vie comme un mystère, dont la clef d’interprétation n’est pas en notre possession. Les protagonistes de l’histoire sont toujours deux : Dieu d’une part et les hommes de l’autre. Nous avons la tâche de percevoir l’appel de Dieu et, ensuite, d’accueillir sa volonté. Mais pour l’accueillir sans hésitation, demandons-nous : quelle est la volonté de Dieu ?

Dans le même passage du livre de la Sagesse, nous trouvons la réponse : « C’est ainsi que les hommes ont appris ce qui te plaît » (v. 18). Pour authentifier l’appel de Dieu, nous devons nous demander et comprendre ce qui lui plaît. Bien souvent, les prophètes annoncent ce qui plaît au Seigneur. Leur message trouve une admirable synthèse dans l’expression : « C’est la miséricorde que je veux et non des sacrifices » (Os 6, 6 ; Mt 9, 13). Toute œuvre de miséricorde plaît à Dieu, parce que dans le frère que nous aidons nous reconnaissons le visage de Dieu que personne ne peut voir (cf. Jn 1, 18). Et chaque fois que nous nous penchons sur les besoins de nos frères, nous donnons à manger et à boire à Jésus ; nous vêtons, nous soutenons et nous visitons le Fils de Dieu (cf. Mt 25, 40). En somme, nous touchons la chair du Christ.

Nous sommes donc appelés à traduire dans le concret ce que nous invoquons dans la prière et professons dans la foi. Il n’y a pas d’alternative à la charité : ceux qui se mettent au service de leurs frères, même sans le savoir, sont ceux qui aiment Dieu (cf. 1Jn 3, 16-18 ; Jc 2, 14-18). La vie chrétienne, cependant, n’est pas une simple aide qui est fournie dans le temps du besoin. S’il en était ainsi, ce serait certes un beau sentiment de solidarité humaine qui suscite un bénéfice immédiat, mais qui serait stérile, parce que sans racines. L’engagement que le Seigneur demande, au contraire, est l’engagement d’une vocation à la charité par laquelle tout disciple du Christ met sa propre vie à son service, pour grandir chaque jour dans l’amour.

Nous avons écouté dans l’Évangile que « de grandes foules faisaient route avec Jésus » (Lc 14, 25). Aujourd’hui, ces « grandes foules » sont représentées par le vaste monde du volontariat, ici réuni à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde. Vous êtes cette foule qui suit le Maître et qui rend visible son amour concret pour chaque personne. Je vous répète les paroles de l’apôtre Paul : « Ta charité m’a déjà apporté de joie et de réconfort, car grâce à toi…, les cœurs des fidèles ont trouvé du repos » (Phm 7). Que de cœurs les volontaires réconfortent ! Que de mains ils soutiennent ! Que de larmes ils essuient ! Que d’amour mis dans le service caché, humble et désintéressé ! Ce service louable manifeste la foi - manifeste la foi - et exprime la miséricorde du Père qui se fait proche de ceux qui sont dans le besoin.

Suivre Jésus est un engagement sérieux et en même temps joyeux ; cela demande radicalité et courage pour reconnaître le divin Maître dans le plus pauvre ainsi que dans le marginalisé de la vie et pour se mettre à son service. C’est pourquoi, les volontaires qui, par amour pour Jésus, servent les derniers et les démunis n’attendent aucune reconnaissance ni aucune gratification, mais renoncent à tout cela parce qu’ils ont découvert l’amour authentique. Et chacun de nous peut dire : ‘‘Comme le Seigneur est venu vers moi et s’est penché sur moi en temps de besoin, de la même manière moi aussi je vais vers lui et je me penche sur ceux qui ont perdu la foi ou vivent comme si Dieu n’existait pas, sur les jeunes sans valeurs et sans idéaux, sur les familles en crise, sur les malades et les détenus, sur les réfugiés et les migrants, sur les faibles et sur ceux qui sont sans défense corporellement et spirituellement, sur les mineurs abandonnés à eux-mêmes, ainsi que sur les personnes âgées laissées seules. Partout où il y a une main tendue qui demande une aide pour se remettre debout, doit se percevoir notre présence ainsi que la présence de l’Église qui soutient et donne espérance’’. Et cela, il faut le faire avec la mémoire vivante de la main du Seigneur tendue sur moi quand j’étais à terre.

Mère Teresa, tout au long de son existence, a été une généreuse dispensatrice de la miséricorde divine, en se rendant disponible à travers l’accueil et la défense de la vie humaine, la vie dans le sein maternel comme la vie abandonnée et rejetée. Elle s’est dépensée dans la défense de la vie, en proclamant sans relâche que « celui qui n’est pas encore né est le plus faible, le plus petit, le plus misérable ». Elle s’est penchée sur les personnes abattues qu’on laisse mourir au bord des routes, en reconnaissant la dignité que Dieu leur a donnée ; elle a fait entendre sa voix aux puissants de la terre, afin qu’ils reconnaissent leurs fautes face aux crimes – face aux crimes - de la pauvreté qu’ils ont créée eux-mêmes. La miséricorde a été pour elle le ‘‘sel’’ qui donnait de la saveur à chacune de ses œuvres, et la ‘‘lumière’’ qui éclairait les ténèbres de ceux qui n’avaient même plus de larmes pour pleurer leur pauvreté et leur souffrance.

Sa mission dans les périphéries des villes et dans les périphéries existentielles perdure de nos jours comme un témoignage éloquent de la proximité de Dieu aux pauvres parmi les pauvres. Aujourd’hui, je remets cette figure emblématique de femme et de consacrée au monde du volontariat : qu’elle soit votre modèle de sainteté ! Je crois qu’il nous sera un peu difficile de l’appeler sainte Teresa ; sa sainteté nous est si proche, si tendre et si féconde que spontanément nous continuerons de lui dire : ‘‘Mère Teresa’’. Que cet infatigable artisan de miséricorde nous aide à comprendre toujours mieux que notre unique critère d’action est l’amour gratuit, libre de toute idéologie et de tout lien et offert à tous sans distinction de langue, de culture, de race ou de religion. Mère Teresa aimait dire : « Je ne parle peut-être pas leur langue, mais je peux sourire ». Portons son sourire le dans le cœur et offrons-le à ceux que nous rencontrons sur notre chemin, surtout à ceux qui souffrent. Nous ouvrirons ainsi des horizons de joie et d’espérance à tant de personnes découragées, qui ont besoin aussi bien de compréhension que de tendresse.

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 16:06
48 équipes de 25 pays - composé de pèlerins à la Journée mondiale de la jeunesse - en compétition dans le tournoi de football Copa Catolica à Cracovie-Nowa Huta.

"Nous organisons cette compétition principalement dans le but de montrer aux jeunes qui aiment vraiment le sport, ils sont ensemble. Il est un moyen pour une meilleure compréhension. Nous avons choisi le football parce qu'il est une bonne discipline pour amener les gens dans la lutte sur le terrain ensemble. (.. .) les gens de partout dans le monde peuvent être ensemble, il est merveilleux, "- a déclaré le coordinateur du projet Gabriel Del Fiaco.

Sur les terrains de jeu, non seulement les hommes, mais aussi des femmes. Une telle équipe est une équipe de sœurs Serafitek. Son capitaine, soeur Augustiana  longtemps, elle ne voulait pas commenter les actions de leurs collègues et coéquipiers. "Le tournoi a été une expression de foi pour nous tous Voilà ce que nous sommes ici en tant que communauté." - Dit-elle.

Son équipe a gagné avec l'équipe italienne, et a perdu avec Brésil et Equador.

Très heureux de parler de leurs impressions Anglais Niall Ramsey. «Le tournoi est très bien préparé et très bel endroit de lutte" - at-il dit. Il a souligné que la compétition est l'occasion de faire de nouvelles connaissances et ne nécessitent pas cette spéciale compétences linguistiques.

"Dans le football, le beau est que vous n'avez pas besoin de connaître la langue. Vous communiquez sur le terrain dans la seule langue universelle, qui est seulement le football. Je l'aime "- a ajouté le pèlerin anglais.
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 14:13
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 21:28
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 22:44
Kermesse paroissiale à St.François de Montmorency

Le 5 juin 2016 la paroisse de St. François a organisé la kermesse.

Toutes les animations était comme des années précédentes.

La messe en plein air a été célébrée par Père Hughes, Alphonse, Szozda, Dobkowski, les diacres et les séminaristes.

Il y avait le pique-nique et ensuite les jeux.

Malgré le temps gris la kermesse a eu beaucoup de succès.

Kermesse paroissiale à St.François de Montmorency
Kermesse paroissiale à St.François de Montmorency
Kermesse paroissiale à St.François de Montmorency
Kermesse paroissiale à St.François de Montmorency
Kermesse paroissiale à St.François de Montmorency
Kermesse paroissiale à St.François de Montmorency
Kermesse paroissiale à St.François de Montmorency
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 22:21
A Dieu Groslay

19 juin 2016 il y avait une fête à Groslay pour dire au revoir à Père Szozda qui à cause de sa maladie doit quitter la France pour aller vivre et se soigner en Pologne.

La messe était célébrée en pleine air par Père Hughes, curé de la partoisse ,le responsable de Pallotins en France Aleksander Pietrzyk, Père Szozda et Jerzy Dobkowski. Ensuite différantes animations ont fait plaisir aux gens qui se sont rassemblés nombreux.

A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
A Dieu Groslay
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 23:20
Les nombreux Polonais à Osny

Jubilé de 1050 ans de baptême de la Pologne a été célébré aujourd'hui à Osny. 

La rencontre de Polonais est organisée chaque année le premier dimanche de juillet.

le 3 juillet 2016 c'était le 71 rassemblement autour de l'auteuil eucharistique. La messe était présidée par Mgr Adam Wodarczyk de Katowice, Mgr Stanislas Jez et les Pères Pallottins.

Après le pique-nique, les jeunes de Bilgoraj nous ont présenté les dances folkroriques et les chants. Malgré le manque de soleil les gens ont eu la joie dans leurs coeurs.

Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Les nombreux Polonais à Osny
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements Culture polonaise
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 13:46
la porte sainte

la porte sainte

l'assemblée

l'assemblée

La nuit de prière avec Père Pio à Cracovie est fini. Quatre milles personnes sont réparties dans toute la Pologne pour vivre le message qu'ils ont reçu de Dieu par la prière et le temoignage de Madame Beata Grzyb, une polonaise qui vie à San Giovanni Rotondo. 

Père Pio et père Leopold présent en reliques, étaient vénérés ce soir comme deux apotres de la Divine Miséricorde.

Les prêtres nombreux confesaient toute la nuit.

Il y a une dame qui s' est approchée de moi rien que pour me dire qu' elle est très heureuse d' être là. 

J'admirais la ferveur et la foi de gens à genoux devant Dieu présent dans ses saints.

A miniut la messe très solennelle a rassemblée autour de la table eucharistique les gens de toute la Pologne.

Il y avait beaucoup de jeunes qui participaient en chantant avec les paroles trouvées dans leurs portables.

L' atmosphère de cette rencontre était très joyeuse,festive et familiale. 

 

photos et texte S. Lidia

Rassemblement national des groupes du Padre Pio à Cracovie
la procession avec les reliques

la procession avec les reliques

le gant du père Pio qui couvrait ses stigmates

le gant du père Pio qui couvrait ses stigmates

l'equipe d'animation

l'equipe d'animation

l'interière de la basilique de Miséricorde - la messe

l'interière de la basilique de Miséricorde - la messe

le pain pour l'offrende

le pain pour l'offrende

la statue du père Pio et son habit

la statue du père Pio et son habit

Madame Beata GRZYB- temoignage

Madame Beata GRZYB- temoignage

Pere Marek Miszczyński

Pere Marek Miszczyński

les chants

les chants

départ pour Bydgoszcz

départ pour Bydgoszcz

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 12:19
l'église paroissiale à Skomielna

l'église paroissiale à Skomielna

le 23 mai 2016 à Skomielna Czarna il y avait une messe à l'occasion de 13 anniversaire de donnation à l' école communale le nom de Piotr Paluch, le curé de la paroisse. Il a été pour tout le monde un saint homme, un bon pasteur, un médecin, un musicien, un cuisinier, bon conseiller.

Les jeunes habillaient en noir et blanc se sont réunis avec leurs parents à l'église et préparaient la messe:

Après ils sont allés en procession au cimetière sur la tombe de patron de leurs école et sur les tombes de leurs instituteurs.

l'animation des jeunes

l'animation des jeunes

les offrandes des éleves

les offrandes des éleves

les offrandes des parents

les offrandes des parents

L'école sous patronat de Piotr Paluch à Skomielna Czarna
L'école sous patronat de Piotr Paluch à Skomielna Czarna
la procession vers le cimetière

la procession vers le cimetière

la montée vers le cimetière

la montée vers le cimetière

autour du tombeau

autour du tombeau

L'école sous patronat de Piotr Paluch à Skomielna Czarna
autour de la tombe de Piotr Paluch

autour de la tombe de Piotr Paluch

L'école sous patronat de Piotr Paluch à Skomielna Czarna
la directrice de l'école Marianna Jopek

la directrice de l'école Marianna Jopek

morte à 34 ans Beata Horwat institutrice

morte à 34 ans Beata Horwat institutrice

le maire de la commune

le maire de la commune

la vue du cimetière

la vue du cimetière

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 07:03
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly

1 mai 2016 les Polonais qui habitent dans les environs de Chantilly se sont rassemblés pour une messe dominicale. Depuis deux ans ils se rencontrent à l'église de st.François pour prier. Et aujourd'hui ils étaient très nombreux, les jeunes couples avec 2, 3 enfants autour du père Popieluszko, un martyr polonais de 1984.

Merci à la Mission Polonaise de donner les prêtres qui accompagnent ces gens- là.

Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Bienheureux Jerzy Popieluszko à Chantilly
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Evènements
commenter cet article

Présentation

  • : Congrégation des Soeurs Franciscaines
  • Congrégation des Soeurs Franciscaines
  • : Congrégation vouée au service des malades,fondée en Pologne en 1881.Diffuse en permanence L'apostolat dans différents pays.
  • Contact

Bienvenue-Witamy

 Pieta-01.jpg         Bonjour à tous -Witamy         
Bienvenue à tous et à toutes .Merci pour votre passage sur notre site.La congrégation des soeurs Franciscaines de Notre dame des Douleurs oeuvre avec volonté et acharnement pour soulager et accompagner les plus meurtris par la vie,en leur prodiguant les soins physiques et spirituels nécéssaires à leur bien-être.

Dziękujemy wszystkim odwiedzającym nasze stronice internetowe za poświecony czas na przeglądnięcie artykułów i zapoznanie się z naszym posłannictwem i misją w Kościele. Zgromadzenie Córek Matki Bożej Bolesnej zgodnie z charyzmatem Założycieli stara się służyć i pomagać ubogim,chorym i cierpiącym.
Zgromadzenie świadome ogromu pracy w tej dziedzinie, przychodzi z pomocą potrzebującym. Podejmuje dzieła z przekonaniem i oddaniem aby w miarę możliwosci poprawić i stworzyć lepsze warunki życia człowieka. 

Centre de soins infirmiers

      
Centre de soins infirmiers des Sœurs

29, rue du Marché
95160 Montmorency
Tel:01.39.64.75.40


Permanence au Centre:
de: 12h à 12h30
      16h à 17h
      19h à 19h30
Soins infirmiers à domicile sur RV

Place des Victimes du V2

95170 Deuil la Barre

Tel :01.39.83.15.52

 

Permanence :

de :   12h à 12h30

et de: 18h à 18h 30
Samedi et Dimanche sur RV

Soins infirmiers à domicile

Sur RV

Messes à Deuil et Montmorency

Messes dominicales à Deuil la Barre
Samedi à 18 h à Notre Dame

dimanche à 9h.30 
en l'église Notre Dame
Place des Victimes du V2
à 11h
en l'église Saint Louis
10 rue du Chateau

 

Messes dominicales à Montmorency

samedi à 18h30 à la Collégiale

dimanche à 10h

en l'église St.François

à 11h15

à la Collégiale

Visit from 10/09/07