Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 00:22
Un prisonnier nous écrit…
d'après Lien n°407


Je suis en cage, sauvez-moi.
Il a fallu, Seigneur, que Tu m’envoies dans un “monastère”, que Tu me traites comme Job pour que je pense à Toi. Tu me montres des exemples qu’il me faut suivre et Tu me fais rencontrer des gens dignes des apôtres qui m’apportent joie et espérance… Ainsi à ma sortie je pourrai transmettre ton enseignement à toute ma famille et à mes amis… Cette épreuve que Tu m’as imposée ne sera pas inutile et la Bonne Nouvelle ira aux générations futures.
Et Toi, liberté que je n’ai pas su garder… Je t’avais entre mes mains… Le soir dans ma cellule, je pleure la nuit derrière les bar-eaux… Je t’aime tant. Rien ne pourra m’empêcher de te rejoindre. C’est un détour, mais j’ai besoin de soutien… Le plus important, c’est l’Amour.

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 20:54
la Pologne

la Pologne

Tatry Zakopane

Tatry Zakopane

Les larmes de la mer font pleurer l’atmosphère,
Je demeure solitaire devant ce spectacle extraordinaire,
Immobile, méditatif, contemplatif le cœur en prière,
La Beauté appartient à Dieu seul,
Mais il nous la partage par Amour,
Pour que nous sentions sa présence dans les paysages,
Ces multiples visages apparaissent dans le vent, le soleil,
Dans ce que notre âme puisse ressentir comme merveilles,
Laissons la lumière de la vie envahir nos vacances,
Laissons les jours se savourer à la douceur de Son amour,
Laissons le silence nous parler intérieurement en conscience,
Les Vacances ne sont pas des instants de repos stériles,
Mais des moments intenses d’adoration fertile,
Vivons nos Vacances dans la plénitude de l’être,
Dans la splendeur des Forêts aux mille verts étranges,
Dans le plaisir d’écrire une carte postale avec lenteur,
Les Vacances sont un renouveau de notre façon de voir,
Les choses avec calme, sérénité et le lenteur du cœur,
Ah ! Si toute l’année nous étions en Vacances,
De nous-même et des autres de temps en temps,
Nous pourrions retrouver Dieu en harmonie,
Et mieux aimer autrui sans juger avec précipitations,
Mais avec la profondeur du Sage qui sait les raisons,
De nos énervements et de nos futiles décisions,
Soyons en Vacances toute l’année et prions,
Pour que notre équilibre intérieur soit maintenu,
En nous souvenant parfois de ces beautés côtoyées,
Ainsi le paradis des Vacances deviendra source dense,
Dans laquelle nous puiserons notre Force d’aimer toute l’année.
Ah ! Si les Vacances devenaient riches d’intériorité,
Nous pourrions en conserver la mémoire à volonté,
Pour nous apaiser,
A nous de vivre des Vacances éternelles gravées dans le ciel.
Pour que nos prières se souviennent… !

Bruno LEROY.

 

source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 20:00
La pierre de mon tombeau bloque mes énergies.

Vivre la résurrection au quotidien signifie pour moi se lever du tombeau de ma peur et de mon obscurité, sortir du tombeau de ma résignation, de mon désespoir.

La pierre de mon tombeau, cette pierre qui bloque mes énergies, qui me coince dans le corset du doute, qui me tient dans l'insécurité, la voilà roulée sur le côté par la puissance de Dieu triomphante de la mort, victorieuse de toutes les douleurs. C'est le signe que je peux me lever pour une vie nouvelle, plus libre, plus ample.

Alors, les liens qui me retenaient prisonnier se mettent à craquer. C'est pourquoi la résurrection a aussi une dimension politique. Elle donne le courage d'oser la résistance contre tout ce qui handicape notre vie, de nous battre pour les gens qui n'ont aucun statut dans notre société, et pour redresser tous ceux qui sont à terre.



Bruno LEROY.
Éducateur de rue.
source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 20:05
Vieil  homme grincheux...
Des infirmières font une découverte renversante dans les poches d’un vieil homme décédé...
Lorsque ce vieil homme est décédé dans l’aile gériatrique d’une maison de retraite d’une petite ville australienne, tout le monde a cru qu’il ne laissait rien de valeur derrière lui.    
Mais lorsque les infirmières ont fait la liste de ses maigres possessions, elles ont découvert ce poème. Sa nature et sa qualité étaient telles que le personnel de la maison de retraite en a fait des photocopies, et qu’il a été distribué à tous les employés de l’hospice. 
Une infirmière a même emmené une copie du poème à Melbourne. Depuis, l’unique titre de gloire du vieil homme a été publié dans les éditions de Noël de nombreux magazines australiens, ainsi que dans des magazines traitant de la santé mentale.  
Ce poème simple mais éloquent a même été transformé en diaporama.
Et ce vieil homme, qui n’avait rien de plus à offrir au monde, est désormais l’auteur de ce poème “anonyme” qui connaît un grand succès sur le web...
  
Vieil  homme grincheux...
  Que voyez-vous, infirmières.???...Que voyez-vous.???... 
À quoi pensez-vous.!!!...lorsque vous me regardez.???... 
> À un vieil homme grincheux,...!!!...pas très sage, aux habitudes hésitantes et au regard perdu dans le lointain... 
> Qui bave en mangeant,...!!!...et ne répond jamais aux questions.... 
> Qui, lorsque vous criez...: - “J’aimerais que vous fassiez un effort.!!!.” 
> Semble ne pas réagir du tout . . . à toutes ces choses que vous faites. 
> Un homme qui perd ...!!!...toujours une chaussette ou une chaussure.???... 
> Qui, en résistant parfois...vous laisse faire ce que vous voulez, pour le nourrir et le doucher...et...pour remplir ces longues journées.???... 
Est-ce que c’est à cela que vous pensez.???...Est-ce que c’est ce que vous voyez ? 
> Alors ouvrez les yeux, infirmières..!!!...Car vous ne me voyez pas. 
> Je vais vous dire qui je suis...!!!.... 
Alors que je suis assis ici, alors que je vous obéis,. . . .alors que je mange ce que vous me donnez. 
> Je suis un enfant de dix ans...J’ai un père, une mère, des frères et des sœurs...qui tous s’aiment beaucoup. 
> Je suis un garçon de 16 ans...vif et motivé, qui n’a qu’un espoir : rencontrer...au plus vite celle qu’il aimera... 
> Je suis un futur marié de 20 ans...au coeur palpitant... 
> Je peine à me souvenir des vœux...que j’ai promis d’honorer. 
> Maintenant âgé de 25 ans...j’ai désormais des enfants qui ont besoin de mes conseils...et d’un foyer heureux et sûr. 
> À 30 ans,...mes enfants grandissent vite, unis comme les doigts d’une main...par des liens qui devraient être durables. 
> À 40 ans, mes jeunes fils...sont devenus grands et sont partis, mais ma femme est toujours à mes côtés... pour voir que je ne leur en veux pas. 
À 50 ans, à nouveau,...des bébés jouent autour de moi, 
> À nouveau, il y a des enfants à la maison...Ma bien-aimée et moi. 
> Le pire n’est plus à venir, il est déjà là...Ma femme n’est plus. 
> Je me tourne vers le futur...Je tremble de peur...!!!.... 
> Car tous mes enfants ont désormais...leurs propres petits. 
> Et je pense au temps qui passe . . .et à tout l’amour que j’ai reçu. 
Je suis désormais un vieillard . . . . . . .. et la nature est particulièrement cruelle. 
> La vieillesse est une mauvaise blague . . . . . . . qui nous fait paraître stupides. 
> Le corps s’écroule...La grâce et la vigueur disparaissent. 
> l ne reste plus qu’une pierre . . . là où autrefois j’avais un cœur. 
> Mais au fond de cette vieille carcasse . il reste un jeune homme, tapi dans l’ombre, et de temps en temps...mon coeur épuisé s’emballe lorsque je me souviens de tous les moments joyeux !!!
Je me souviens aussi des moments douloureux...!!!... 
> Et j’aime et je vis . . . . . . . de nouveau ma vie... 
> Je repense à toutes ces années, bien trop peu nombreuses . . .. bien trop vite parties. 
> Et j’accepte ce triste état de fait . . . Rien ne dure éternellement. 
> Ouvrez donc les yeux .. . . . .. . . Ouvrez les yeux, et regardez bien. 
> Je ne suis pas un vieil homme grincheux....
> Regardez de plus près. . . .et admirez... MOI !!!
 
 
Souvenez-vous de ce poème lorsque vous croiserez une personne âgée que vous aurez envie d’ignorer, sans faire l’effort de chercher l’âme d’enfant qui vit en son sein.
Car un jour, nous aurons peut-être tous et toutes cet âge avancé.!!!....
 
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 06:51
Soit miséricordieux

Aide-moi, Seigneur

pour que mon coeur
soit miséricordieux,
afin que je ressente toutes les

souffrances de mon prochain.
Je ne refuserai mon coeur à personne.
Je fréquenterai sincèrement
même ceux qui, je le sais,
vont abuser de ma bonté,
et moi, je m’enfermerai dans le Coeur

très miséricordieux de Jésus.
Je tairai mes propres souffrances.
Que Ta miséricorde repose en moi,
ô mon Seigneur.
C'est Toi qui m’ordonnes
de m’exercer aux trois degrés
de la miséricorde ;
le premier :
l'acte miséricordieux - quel qu'il soit ;
le second : la parole miséricordieuse –
si je ne puis aider par l'action,
j'aiderai par la parole ;
le troisième : c’est la prière –
si je ne peux témoigner la miséricorde
ni par l'action, ni par la parole,
je le pourrai toujours par la prière.

J’envoie ma prière
même là où je ne puis aller physiquement.

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 21:52
11 août - la fête de Sainte Claire patronne de la TV

Ad perpetuam rei memoriam

Par un bienfait de la divine Sagesse le génie de l'homme brille d'un plus vif éclat et fait, surtout de nos jours, des découverts qui suscitent l'admiration générale. Et l'Eglise, qui ne se montra jamais contraire au progés de la civilisation et de la technique, encourage cette assistance nouvelle apportée à la culture et à la vie journalière, et s'en sert même volontiers pour l'enseignement de la verité et l'extension de la religion. Parmi ces inventions si utiles, la Télévision a sa place, elle qui "permet en effet de voir et d'entendre à distance des événements à l'instant même où ils se produisent, et cela de façon si suggestive que l'on croit y assister." (Litt. Encycl. "Miranda prorsus", 8 sept. 1957; A.A.S. XLIX, p. 800). Ce merveilleux instrument - comme chacun le sait et Nous l'avons dit clairement Nous-même - peut être la source des très grands biens, mais aussi de profonds malheurs en raison de l'attraction singulière qu'il exerce sur les esprits à l'intérieurs même de la maison familiale. Aussi Nous a-t-il semblé bon de donner à cette invention une sauvegarde céleste qui interdise ses méfaits et en favorise un usage honnête, voir salutaire. On a souhaité pour ce patronage sainte Claire. On rapporte en effet qu'à Assise, une nuit de Noël, Claire, aditée dans son couvent par la maladie, entendit les chants fervents qui accompagnaient les cérémonies sacrée et vit la crèche du Divin Enfant, comme si elle était présente en personne dans l'eglise franciscaine. Dans la splendeur de la gloire de son innocence et la clarté qu'elle jette sur nos si profondes ténèbres, que Claire protège donc cette technique et donne à l'appareil translucide de faire briller la vérité et la vertu, soutiens nécessaires de la société. Nous avons donc décidé d'accueillir avec bienveillance les prières que Nous ont addressés à ce sujet Notre Vénérable Frère Joseph Placide Nicolini, évêque d'Assise, le Supérieurs des quatre familles franciscaines, enfin d'autres personnes remarquables, et qu'ont approuvées de nombreaux Cardinaux de la Sainte Eglise Romaine, des Archevêques et des Evêques. En consequénce, ayant consulté la Sacrée Congrégation des Rites, de science certaine et après mûre réflexion, en vertu de la plénitude du pouvoir Apostolique, par cette Lettre et pour toujours, Nous faison, Nous constituons et Nous déclarons Sainte Claire, vierge d'Assise, céleste Patronne auprès de Die de la Télévision, en lui attribuant tous les privilèges et honneurs liturgiques qu'un tel patronage comporte, nonobstant toutes choses contraires. Nous annonçons, Nous établissons, Nous ordonnons que cette présente Lettre soit ferme et valide, qu'elle sorte et produise tous ses effets dans leur intégrité et leur plénitude, maintenant et à l'avenir, pour ceux qu'elle concerne ou pourra concerner; qu'il en faut régulièrement juger et décider ainsi; que dès maintenant est tenu pour nul et sans effet tout ce qui pourrait être tenté par quiconque, en vertu de n'importe quelle autorité, en connaissance de cause ou par ignorance, contre les mesures décrétées par cette Lettre.

Donnée à Rome, près Saint Pierre, sous l'anneau du Pêcheur, le 14 février 1957, de Notre Pontifical la 19éme année.

PIUS PP. XII

Prières à Sainte Claire d'Assise

Prières à Sainte Claire d'Assise

Patronne de la Télévision

Sainte Claire d'Assise, toi qui as appris, en contemplant sans te lasser la Beauté du visage du Christ, parfaite Icône de la gloire de Dieu et miroir de l'homme transfiguré‚ à "voir" la dimension intérieure des êtres et des choses, aide-nous à purifier et à convertir notre regard. Sainte Claire, toi notre sœur sur les chemins de la foi, accorde-nous ce regard du "cœur", illuminé par la lumière de l'Esprit, capable de discerner, à travers l'épaisseur des événements quotidiens, la lumineuse et discrète Présence du Christ qui éclaire la face cachée des hommes et de notre histoire. Sainte Claire d'Assise, toi dont le cœur brûlant d'amour a pu "voir" et "entendre", à distance, la joyeuse célébration de Noël en l'église Saint-François, accorde-nous la grâce de "voir" le Royaume de l'Amour qui émerge lentement, à travers tant d'hommes et de femmes, qui inventent, jour après jour, de nouvelles manières de vivre, de partager, d'espérer et "d'entendre" ceux qui crient la vérité. Sainte Claire d'Assise, Toi la Pauvre Dame, qui vécus toute ta vie dans le silence du cloître, puisque, par un étrange humour dont Dieu a le secret, tu es devenue la patronne de la télévision, accorde aux hommes du XXIe siècle la grâce de découvrir que l'adoration est la première école du regard, et que pour bien communiquer, il faut surtout être "câblé" sur le cœur où habite l'Esprit. Amen.

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations L'Esprit de St.François
commenter cet article
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 22:22
Jean Paul II
Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 09:30

 

 

54abe48ac1503 p

 

 

 

 

 

Quand on cesse de se regarder on est dans la joie -

 

Maurice Zundel

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 23:33

10882243 800734713320890 6516852115427594466 n

 

 

Je suis né PAUVRE ,

pour que tu puisses me considérer comme la seule richesse .

 

Je suis né DANS UNE CRECHE,

Pour que tu apprennes à sanctifier chaque lieu .

  

Je suis né IMPUISSANT,

Pour que tu n’aies jamais peur de moi .

 

Je suis né PAR AMOUR ,

Pour que tu ne doutes jamais DE MON AMOUR .

 

Je suis né la NUIT ,

Pour que tu puisses croire que je peux eclairer la réalité la plus obscure. 

 

Je suis né en PRENANT UNE APPARENCE HUMAINE ,

Pour que tu n’aies jamais honte d’etre toi-même .

 

Je suis né COMME UN HOMME ,

de sorte que tu puisses devenir un fils de Dieu .

 

Je suis né PERSECUTE DEPUIS L'ORIGINE,

Pour que tu puisses apprendre à accepter toutes les difficultés .

 

Je suis né dans la SIMPLICITE ,

de sorte que tu ne sois pas en confusion dans ta vie interieure.

 

Je suis né dans TA VIE HUMAINE,

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 23:42

 

jpg 1 Nicolas Poussin. The Annunciation. c.1655. Oil on can

 

LES TROIS ARBRES
(un conte de Noël)
Il était une fois trois arbres qui rêvaient à leur avenir.

« Je veux être un coffre magnifique, dit le premier, j’abriterai un merveilleux trésor».

« Je veux être un grand voilier, dit le deuxième, naviguer sur de vastes océans et transporter des rois puissants».

« Je veux être le plus grand arbre du monde, dit le troisième, pousser si haut que les gens pour me voir devront lever les yeux vers le ciel ».

Les années passèrent, les arbres devinrent grands et les bûcherons firent leur travail.
 

 

Le premier arbre se réjouit lorsque le charpentier commença à le transformer, mais, hélas, il ne devint pas un coffre à bijoux, mais seulement une mangeoire pour animaux.

 

Le deuxième arbre sourit quand il arriva dans le chantier naval, mais hélas, il ne devint pas un grand voilier, mais un simple bateau de pêche.

 

Le troisième arbre devint très triste quand le bûcheron le coupa pour le transformer en grosses poutres
Beaucoup de jours et de nuits passèrent. Les trois arbres oublièrent presque leurs rêves. Mais une nuit, la lumière d’une étoile dorée éclaira le premier arbre au moment où une jeune femme plaçait son nouveau-né dans la mangeoire.

"J’aurais aimé pouvoir lui faire un berceau", murmura son mari. "Cette mangeoire est magnifique", dit la maman. Et soudain, le premier arbre sut qu’il renfermait le trésor le plus précieux du monde.

D’autres jours et d’autres nuits passèrent, mais un soir, un voyageur fatigué et ses amis s’entassèrent dans la vieille barque du pêcheur. Tandis que le deuxième arbre voguait tranquillement sur le lac, le voyageur s’endormit. Soudain, l’orage éclata et la tempête se leva. Le petit arbre trembla. Il savait qu’il n’avait pas la force de transporter tant de monde en sécurité dans le vent et la pluie. Le voyageur s’éveilla. Il se leva, écarta les bras et dit : "Paix". La tempête se calma aussi vite qu’elle était apparue. Et soudain, le deuxième arbre sut qu’il transportait le roi des cieux et de la terre.

 

A quelque temps de là, un vendredi matin, le troisième arbre fut fort surpris lorsque ses poutres furent arrachées à la pile de bois oubliée. Transporté au milieu des cris d’une foule en colère et railleuse, il frissonna quand les soldats clouèrent sur lui les mains d’un homme. Il se sentit horrible et cruel. Mais le dimanche matin, quand le soleil se leva et que la terre toute entière vibra d’une joie immense, le troisième arbre sut que l’amour de Dieu avait tout transformé.
Les trois arbres avaient fait beaucoup mieux que d’être le plus beau, le plus fort, le plus grand arbre du monde.

Repost 0
Published by Soeurs Franciscaines de N Dame des Douleurs - dans Citations
commenter cet article

Présentation

  • : Congrégation des Soeurs Franciscaines
  • Congrégation des Soeurs Franciscaines
  • : Congrégation vouée au service des malades,fondée en Pologne en 1881.Diffuse en permanence L'apostolat dans différents pays.
  • Contact

Bienvenue-Witamy

 Pieta-01.jpg         Bonjour à tous -Witamy         
Bienvenue à tous et à toutes .Merci pour votre passage sur notre site.La congrégation des soeurs Franciscaines de Notre dame des Douleurs oeuvre avec volonté et acharnement pour soulager et accompagner les plus meurtris par la vie,en leur prodiguant les soins physiques et spirituels nécéssaires à leur bien-être.

Dziękujemy wszystkim odwiedzającym nasze stronice internetowe za poświecony czas na przeglądnięcie artykułów i zapoznanie się z naszym posłannictwem i misją w Kościele. Zgromadzenie Córek Matki Bożej Bolesnej zgodnie z charyzmatem Założycieli stara się służyć i pomagać ubogim,chorym i cierpiącym.
Zgromadzenie świadome ogromu pracy w tej dziedzinie, przychodzi z pomocą potrzebującym. Podejmuje dzieła z przekonaniem i oddaniem aby w miarę możliwosci poprawić i stworzyć lepsze warunki życia człowieka. 

Centre de soins infirmiers

      
Centre de soins infirmiers des Sœurs

29, rue du Marché
95160 Montmorency
Tel:01.39.64.75.40


Permanence au Centre:
de: 12h à 12h30
      16h à 17h
      19h à 19h30
Soins infirmiers à domicile sur RV

Place des Victimes du V2

95170 Deuil la Barre

Tel :01.39.83.15.52

 

Permanence :

de :   12h à 12h30

et de: 18h à 18h 30
Samedi et Dimanche sur RV

Soins infirmiers à domicile

Sur RV

Messes à Deuil et Montmorency

Messes dominicales à Deuil la Barre
Samedi à 18 h à Notre Dame

dimanche à 9h.30 
en l'église Notre Dame
Place des Victimes du V2
à 11h
en l'église Saint Louis
10 rue du Chateau

 

Messes dominicales à Montmorency

samedi à 18h30 à la Collégiale

dimanche à 10h

en l'église St.François

à 11h15

à la Collégiale

Visit from 10/09/07